MENU
×

Télécharger le programme complet

Les Cleantechs, l’énergie et l’environnement – les thématiques

Liste des Projets exemplaires

 

Complément au programme – descriptif des 9 Ateliers projets

Sur la base des besoins et des idées qui ont été exprimés par l’ensemble des participants, les ateliers projets suivants ont été retenus. Ceux-ci visent à poser les premières bases de projets d’innovation avec le soutien de l’équipe InnovARC et des facilitateurs présents.


Atelier 1 :

L’hydrogène-énergie – construction d’un écosystème territorial

Description :

En France, la région Rhône-Alpes est leader dans le domaine émergent et prometteur de l’hydrogène-énergie. Cette filière, longtemps cantonnée aux centres de recherche et aux idéalistes qui rêvent d’une énergie entièrement décarbonée, est en train d’émerger avec des business models rentables et éprouvés comme le « power-to-gas » (projets en Allemagne) ou de l’électrolyse à grande échelle (par exemple en Corée du Sud). Les industriels membres de l’association Vallée de l’énergie ont l’ambition de développer et soutenir une filière de l’hydrogène-énergie dans nos territoires – région Franche-Comté et arc jurassien franco-suisse. Cette filière émergente se fonde par exemple sur l’expérience d’acteurs comme le FCLab à Belfort – laboratoire leader en Europe sur la recherche sur les piles à combustible – ou l’entreprise Mahytec à Dole – PME qui fournit des solutions de stockage d’hydrogène. Alors, sur la base de ces acteurs et d’autres acteurs majeurs et ambitieux représentés par la Vallée de l’énergie, il s’agit de construire l’ensemble de la chaîne de valeur dans nos territoires et d’identifier tout un écosystème performant.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

  • expérience de projets précédents en hydrogène-énergie ;
  • connaissances des marchés européens (Italie, Allemagne, Suisse, France) et de la progression des business models dans le domaine ;
  • connaissance des fournisseurs existants et potentiels de l’écosystème de l’hydrogène-énergie.

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

– La Vallée de l’Energie est le cluster des entreprises de l’énergie localisé dans la région de Belfort. Son but est de participer au dynamisme des entreprises du secteur en facilitant leurs interactions et en lançant des projets collaboratifs et innovants.
– « Le projet hydrogène » soutenu par la Vallée de l’Energie est un projet innovant et collaboratif de développement de système de stockage d’énergie impliquant des industriels basés à Belfort.

 

Atelier 2 :

Plateforme écoconstruction et utilisation de matériaux biosourcés dans le cadre de revêtements de sols innovants.

Description :

La plateforme EC-CO, officiellement lancée en novembre 2014, a pour objectif de faire la promotion de l’écoconstruction et des éco-matériaux sur la zone frontalière franco-suisse. Afin de pérenniser cette plateforme, il est envisagé de développer, avec d’autres partenaires, de nouveaux services en adéquation avec les attentes des acteurs du secteur du bâtiment.
En parallèle de la création de la plateforme EC-CO et en collaboration avec mysmartcity.ch, la société INNOMATERIALS a été sollicitée par les collectivités locales pour le remplacement ou l’aménagement de nouvelles surfaces et revêtements de sols.
Le but est d’utiliser des matériaux élastomères biosourcés (fabrication-utilisation et élimination en adéquation avec la problématique environnementale), mais aussi d’améliorer les propriétés mécaniques et physiques des revêtements.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

  • Industriels capables de fabriquer le produit et/ou de déposer le revêtement,
  • Collectivités locales intéressées, architectes et autres acteurs du secteur du bâtiment,
  • Instituts de formation désirant se développer dans le domaine de l’écoconstruction.

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

Co-porteurs :
LESBAT : Laboratoire d’énergétique solaire et de physique du bâtiment, HEIG-VD
INNOMATERIALS : Société de recherche et développement en matériaux biosourcés,

Partenaires :
Cycleco : bureau d’étude spécialisé en étude de cycle de vie
UTBM : Université de technologie de Belfort-Montbéliard
Mysmartcity.ch – Creapole SA: projet portant sur la ville intelligente et ses systèmes innovants
Commune de Porrentruy, canton du Jura, Suisse

 

Atelier 3 :

Optimisation de la gestion énergétique dans les futurs réseaux de l’habitat individuel et collectif, intégrant des ressources renouvelables et prenant en compte les usages des habitants

Description :

Le projet a pour objectif de développer et de commercialiser des applications de gestion énergétique dans les futurs réseaux de l’habitat individuel et collectif. Ces applications seront basées sur l’utilisation de réseaux de capteurs sans fils, à très faible consommation, pour la mesure sécurisée de paramètres de consommation et d’environnement. Elles permettront, d’une part, d’intégrer des systèmes de production d’énergie renouvelable, d’associer des moyens de stocker l’énergie produite non consommée, d’optimiser la gestion de l’énergie dans le système complet et, d’autre part, de comprendre et de définir les scénarios d’utilisation des bâtiments et de mettre en place des outils permettant aux occupants de mieux appréhender leur consommation d’énergie.

 

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Collectivités territoriales en charge de l’optimisation des ressources énergétiques,
Intégrateurs de solutions packagées dans les domaines smart-metering, smart-grid, smart-building…, fabricants d’équipements de production et de stockage d’énergies renouvelables,
Développeurs d’applications logicielles dans le domaine de la gestion énergétique.

 

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

INGECOM Sarl conçoit et fabrique des produits en relation avec l’IoT depuis 10ans. Compétences : technologies des réseaux de capteurs sans fils sécurisés
FEMTO Engineering : Centre de développements et de transferts technologiques. Compétences : gestion de l’énergie électrique pour des systèmes embarqués et stationnaires
LESBAT : Laboratoire d’énergétique solaire et de physique du bâtiment, HEIG-VD. Compétences : optimisation énergétique des bâtiments

 

Atelier 4 :

Système décentralisé d’intelligence collective pour un délestage dynamique de la puissance des installations électrique des consommateurs professionnels de l’énergie.

Description :

Le projet consiste à l’installation et la mise en service du Smart Energy Management System (SEMS) de Stignergy sur un site industriel en France voisine. Basé sur une technique d’intelligence collective bio-inspirée, SEMS contrôle et réduit dynamiquement les pics de puissance mensuelle des installations électriques des professionnels en répartissant dynamiquement la charge des appareils gros consommateurs sans perturber les processus de production des appareils et machines à contrôler. SEMS permet ainsi de réaliser de substantielles économies des coûts d’électricité pour les entreprises, jusqu’à 20% et même plus sur la facture d’électricité en évitant les pics de puissance sources de perturbations et d’instabilités du réseau électrique.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Le profil des partenaires de Stignergy recherchés sont :

  • Un fournisseur d’énergie électrique côté français (par exemple EDF discussion en cours)
  • Un installateur électricien ou un intégrateur de solution (par exemple Cofely GDF SUEZ discussion en cours)
  • Un site de l’industrie métallurgique, agro-alimentaire, pharma,…

 

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

Spin-off de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD), Stignergy SA est une entreprise suisse créée fin 2012 sur le site d’Y-Parc d’Yverdon-les-Bains. Stignergy est active dans le contrôle et l’optimisation de la demande de l’énergie électrique pour les consommateurs professionnels.

 

Atelier 5 :

Définition de l’architecture du système de bases de données sécurisées pour le traitement des objets (IoT) multi-métiers

Description :

Suite à plusieurs réunions de coordinations, il s’avère que le monde des IoT doit faire face à plusieurs visions schizophréniques. En effet, en premier lieu, il s’agit de solliciter des clients potentiels avec des projets de rénovation, mais au-delà de ces projets, il y aura aussi de nouveaux paradigmes.
Toutefois, deux préoccupations capitales semblent néanmoins ressortir de toutes nos discussions :

  • l’architecture du système d’information et sa structure de données
  • la sécurité de toute la chaine de données depuis l’objet jusqu’à l’utilisateur final

Les objets devront pouvoir répondre à un très large spectre de métiers et la réflexion globale est donc indispensable. Les technologies potentielles et leurs particularités (unidirectionnel, bidirectionnel, etc.) devront aussi intégrer cette réflexion et pourront être explorées dans le cadre de l’atelier ou du programme.

 

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Sociétés actives dans les systèmes d’information (coopétiteurs).
Sociétés actives dans la sécurité des systèmes d’information (coopétiteurs)
Sociétés actives dans la réalisation d’objets connectés avec capteurs

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

UDITIS à une expertise notable en SGDB et dispose d’une notoriété établie en DLP.
UDITIS est la société Pivot du consortium EcoReg LoRa qui va réaliser un écosystème autour de la technologie LoRa développée par Semtech.
UDITIS est partenaire du projet « mysmartcity » de Porrentruy pour le domaine de la sécurité.

 

Atelier 6 :

Energy Harvesting en milieu urbain

Description :

L’objectif est d’intégrer un/des système(s) de récupération et de conversion d’énergie dans des équipements de mobilier urbain (kiosque multi-services). En fonction de l’état des connaissances le périmètre du projet pourra être orienté, soit autour du développement d’un nouveau système, soit en visant l’adaptation et l’intégration d’un système existant. Le système devra être capable de récupérer et convertir l’énergie disponible dans l’environnement urbain (vibrations, température, rayonnement, …) en électricité utilisable pour alimenter différentes fonction du système final.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Besoins & compétences : conversion d’énergie, systèmes embarqués, Internet des objets.
Profils : Laboratoires de recherche, industriels

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

Porteur de projet : Confidentiel
Aucun partenaire identifié pour le moment.

 

Atelier 7 :

OSER – Surveillance des eaux usées en provenance des usines et différentes secteurs industriels

Description :

L’intention de l’atelier OSER est, dans un premier temps de discuter les défis actuels et futurs du secteur industriel et des usines en Europe concernant le traitement, la surveillance et l’élimination des eaux usées.
En deuxième temps l’atelier va proposer des pistes pour démontrer la faisabilité technique, économique et écologique pour une solution universelle pour la surveillance des eaux usées.
Puisque la problématique et les solutions sont universelles, un large panel des industriels qui sont confrontés quotidiennement et régulièrement à des conditions de plus en plus stricts pour les rejets des eaux usés pourraient profiter de cet atelier
Oser comprend :

  • définitions des spécifications pour les rejets des eaux usées
  • Nouvelles technologies du traitement
  • Surveillance des eaux usées et respect de la spécification
  • Effets sur la protection de l’environnement

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Partenaires recherchés:

  • Nouvelles solutions pour le traitement des eaux usées
  • Définition des spécifications (avant et après traitement)
  • Industries/Utilisateurs
  • équipement et installation
  • intégrateurs de systèmes
  • gouvernement, régulateurs
  • propriétaires et / ou exploitants des usines, industriels
  • autorités locales compétents

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

L’atelier est proposé et soutenu par le CSEM

  • Plusieurs plateformes technologiques et son know-how dans les domaines liés à la surveillance de l’environnement
  • Une grande expertise dans le développement et l’exécution réussite des projets

 

Atelier 8 :

Séchoir compact pour unité mobile de pelletisation de biomasses

Description :

Proxipel est une unité mobile de pelletisation. Elle permet de transformer en pellets de nombreux types de biomasses (bois de déchèteries, sarments de vigne, tailles de jardins, résidus forestiers, paille, poussières de moulins, résidus agricoles, résidus agroalimentaires …). De plus, Proxipel est capable de pelletiser de la biomasse humide jusqu’à 50% d’humidité relative.
Proxipel offre un certain nombre d’avantages additionnels comparé à une usine fixe : capital limité, pas de permis de construire et de licence d’exploitation, faible niveau de risque d’approvisionnement, flexibilité, etc.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Nos besoins :
– Développement

  • Amélioration de la productivité
  • Diminution de l’encombrement
  • Baisse de la consommation énergétique

– Construction du prototype
Nous recherchons un/des partenaire(s) capable(s) de nous assister dans les calculs et le dimensionnement d’un tel séchoir, puis dans sa construction.

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

Proxipel SA est une entreprise créée en janvier 2013, spin-off de Praxis Energia SA qui a supporté le projet depuis 2010 suite à l’initiative d’André Cothay. Plusieurs sous-traitants sont situés en France dans la région de Tours.

 

Atelier 9 :

Nouveaux matériaux fonctionnels biosourcés pour la récupération de métaux précieux en solution.

Description :

De nombreux process industriels utilisés dans le secteur des traitements de surface utilisent des solutions contenant des métaux dissouts. Néanmoins, en fin de procédé, il arrive fréquemment qu’il en reste des traces dans les effluents. Dans le cas de métaux nobles (or, palladium, platine…), récupérer ces métaux peut présenter un réel intérêt économique. Parmi les méthodes disponibles pour effectuer cette récupération, l’adsorption sur des résines est une possibilité. Toutefois, la plupart de ces résines sont issues de la pétrochimie. Notre projet est de développer de nouveaux matériaux capables de fixer des métaux, et qui soient issus de la biomasse, afin d’utiliser une ressource renouvelable.

Besoins / compétences recherchées / profil des partenaires recherchés :

Industriels ou partenaire académique travaillant sur des sujets ayant trait à la valorisation des métaux précieux à partir d’effluents liquides ou de déchets solides.

Brève présentation du porteur et des partenaires déjà identifiés :

Jérôme Husson, Enseignant-Chercheur en chimie à l’Université de Franche-Comté au sein de l’institut UTINAM.